Jean-Pierre Brenas était interviewé par « Le Connecteur », le média des innovateurs auvergnats au sujet de la place qu’il accordera aux tiers-lieux dans son programme. Jean-Pierre Brenas est le seul candidat à avoir un projet de Tiers-Lieu à Clermont-Ferrand. Il sera situé sur le bâtiment historique de l’Hôtel Dieu.

Retrouvez l’interview directement ci-dessous ou sur le site internet du Connecteur.

Je pense être le seul candidat à avoir un projet de tiers-lieu sur Clermont. Il sera situé sur le bâtiment historique de l’Hôtel Dieu, un bâtiment du XVIIIème dont la maîtrise foncière est réalisée par la Métropole.

Pourquoi ? Parce que je constate qu’aujourd’hui, il y a une part importante de nos concitoyens qui ont décroché du numérique. Pour eux tout est plus compliqué, tout est plus difficile, tout est plus cher.

Pour moi l’idée du tiers-lieu à Clermont-Ferrand c’est de rendre attractif une offre pédagogique. Je m’explique, mon projet c’est un lieu qui est ouvert à tout le monde, tous les jours de l’année. Ça s’appellera L’Hôtel Dieu, un lieu gratuit et un lieu où on apprend en se divertissant.

C’est à dire des conférences, des bars, l’université populaire, on accueille des grands témoins, et on met en même temps, des espaces de travail et de création: travail collaboratif, espaces de coworking, fablab, espaces de création artistique, danse musique peinture…,  Un lieu qui ressemble à l’espace Darwin à Bordeaux(dans une ancien caserne).

Comme à Bordeaux, ce qui me plaît c’est que c’est un lieu chargé d’histoire qui parle aux gens. L’hôpital que tout le monde a fréquenté directement ou indirectement. Un lieu dans lequel on met les dernières technologies. C’est une idée très généreuse, très sociale. Je veux que la société Clermontoise se rassemble.

Sous une forme…..et je vais faire un petit clin d’œil, « c’est le brunch du dimanche matin ». Toutes les couches sociales sont là, les riches, les moins favorisés, l’intergénérationnel, le secteur associatif, les responsables universitaires de la recherche etc…. Les brunchs du dimanche matin qui accueillent tout le monde.  Ce lieu où on apprendra en s’amusant.

Nous remercions le Connecteur pour son initiative et vous donnons rendez-vous jeudi 27/02 pour la prochaine question de l’interview !

Nous proposons qu’un espace collaboratif dans le « Tiers Lieu » de l’Hôtel DIEU porte le nom d’Hubertine AUCLERT. Cette auvergnate s’est battue toute sa vie pour que les femmes obtiennent le droit de vote. Mais « la suffragette française », ainsi qu’on la surnomma, se voulait une « féministe intégrale », et elle le fut. Transmettre la mémoire est aussi un devoir de l’élu.

Les cinq grandes causes de notre projet pour Clermont-Ferrand