À l’occasion du débat organisé par France 3 pour le deuxième tour des élections municipales à Clermont-Ferrand, Jean-Pierre Brenas s’est distingué dans la présentation concrète de son projet pour notre ville. Retrouvez ces interventions ci-dessous.

Accès rapide aux vidéos : 

Un immobilisme contre lequel nous devons luter. 

En revanche Olivier Bianchi, il représente un système. Je ne critique pas la personne, que je respecte mais il représente un système qui fait que notre territoire est immobile. C’est le statu quo.

C’est pour cela que nous avons le revenu par habitant les plus faibles de France, que nous avons une démographie stagnante et que notre territoire n’est pas attractif. Quand il y a des investissements étrangers, ils se font tous sur Rhône-Alpes et nous en Auvergne, nous n’avons rien et c’est la raison pour laquelle il faut faire bouger les choses sur ce territoire.

Co-construire ensemble une ville verte et durable.

La ville verte que je veux : je porte un pacte écologique et ça c’est un projet fort d’Eric Faidy que je porte également mais je veux le construire en concertation.

Pourquoi ? parce que la ville verte que je porte pour demain et bien cette ville, elle doit se faire en concertation, elle doit être co-construite avec la population et avec les principaux intéressés.

Pourquoi ? Parce que ça suppose des changements d’habitude et ces changements d’habitude pour les accepter il faut les décider.

Mettre définitivement fin à la hausse de l’insécurité 

On nous dit « ce n’est pas ma compétence » donc on ne traite pas l’insécurité. à Clermont, c’est très grave de dire ça. Nous ce que l’on souhaite, c’est augmenter le nombre de policiers municipaux. Pas pour faire un Clermont sécuritaire, mais pour avoir une présence policière de jour comme de nuit. La présence policière de jour et bien, c’est une police qui se rapproche de la police de proximité.

Pour nouer des liens avec la population, pour rassurer. Et la police, la nuit, qui pourrait être armée la nuit parce que je ne souhaite pas envoyer de policiers municipaux en culotte courte notamment si l’on met en place des synergies avec la police nationale. 

Donc une police armée sur la base du volontariat avec une formation très poussée, bien entendu, mais il faut véritablement résoudre ce problème de l’insécurité qui est croissante à Clermont parce qu’il y a un vrai problème et pas seulement l’insécurité, les incivilités du quotidien parce qu’il y a des arrêtés municipaux dans cette ville qui ne sont jamais appliqués.

Changer Clermont, en faire un territoire vert, un territoire d’avenir.

Il faut changer l’image de Clermont-Ferrand, il faut faire de Clermont un territoire vert, un territoire d’avenir. Attirer des investisseurs, redynamiser le tissu économique pour être socialement plus généreux et notamment envers les plus faibles et les plus défavorisés d’entre nous.

Eric Faidy et Jean-Pierre Brenas réunis pour :