Si notre projet pour une ville au service de tous est le bon pour Clermont-Ferrand, c’est parce qu’il a été pensé avec Patrice Deteix, professeur émérite de l’universite Clermont-Auvergne et doyen honoraire de la faculté de médecine. Voici son témoignage :

Né place Delille, j’ai effectué toutes mes études primaires et secondaires au Lycée Blaise Pascal. Après une première année de médecine à Clermont-Ferrand, je suis allé à Lyon où j’ai passé vingt ans avant de revenir comme professeur d’Université praticien hospitalier à Clermont-Ferrand. J’ai travaillé dans le service de néphrologie du CHU, assuré la responsabilité du service des urgences pendant dix ans puis du service de néphrologie de 2001 à 2013. Mon activité au CHU s’est accompagnée de la gestion de la Faculté de médecine comme Doyen pendant deux mandats de cinq ans.

Depuis 2016 je m’intéresse à la politique de santé publique dans notre région Auvergne-Rhône-Alpes, je préside à Lyon une commission de la Conférence Régionale de la Santé et de l’Autonomie qui donne un avis avant certaines des décisions du Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé.

Depuis 2014 Jean-Pierre Brenas m’a confié la responsabilité de coordonner le travail des commissions d’une association “Ensemble pour le renouveau de Clermont” dont l’objectif a été de construire le programme pour les élections municipales de 2020. Depuis quelques mois je travaille plus spécifiquement sur la partie du programme “Une ville engagée au service de tous”. Cela concerne à la fois le sanitaire et le social.

Je connais Jean-Pierre Brenas depuis la campagne électorale de 2014. J’apprécie la manière dont il assume complètement ses responsabilités professionnelles et politiques ; son dynamisme de sportif l’aide en cela. Son écoute des personnes est réelle tout comme l’est son estime pour sa ville de Clermont-Ferrand.

Les cinq grandes causes de notre projet pour Clermont-Ferrand